je suis très heureux. épuisé mais très heureux

Marc Kopp, atteint de sclérose en plaques, est devenu le premier handicapé au monde à avoir sauté

en parachute-tandem sous oxygène, à 10 000 mètres d'altitude, au-dessus du Mont Everest

le 27 octobre 2013.

 

Zinédine Zidane, retenu dans ses nouvelles fonctions d’entraîneur-adjoint au Real Madrid ne pouvant plus réaliser son saut pour l’association Ela, la place est libre pour que Marc Kopp  effectue cette première mondiale. Mais sauter en tandem à 10 000 m d’altitude par une température de -50°C et à 350km/h demande des engagements et des autorisations. Avec Mario GERVASI, parachutiste de l’extrême, membre de l’équipe de France militaire de parachutisme du sport pour la paix au sein de l’ONU, Marc a compris qu’il y avait une occasion à saisir : celle d’une rencontre qui changerait tout.

 

Une personne handicapée allait pour la première fois pouvoir sauter en parachute tandem sous oxygène à

10 000 mètres d’altitude au-dessus du toit du monde pour un poser entre 5000 et 4000 mètres sur la DZ (Drop zone, plateau de décollage et d’atterrissage).



l' éverest : l' espoir du défi

Pourquoi un tel défi, me direz-vous ? « Je suis très heureux. Epuisé mais très heureux », tel a été mon premier sentiment à l’hôpital de Katmandou où j’ai été conduit par précaution après mon saut, pour vérifier que je ne souffrais d’aucune blessure et me permettre de récupérer de toute cette fatigue accumulée depuis le début de l’aventure, qui a véritablement commencé avec ma première rencontre avec Mario Gervasi au Mondial Air Ballons de Chambley le 27/07/13.

 

Parce que l’homme malade a le sentiment qu’il lui faut vivre toute sa vie en raccourci, peut-être parce que le temps, soudain pour lui est précisément compté, et le charge d’une intensité qui manque souvent aux bien-portants qui, ignorent le caractère précieux de cette existence qu’ils bradent sans la vivre. Peut-être encore parce que refusant désormais toute forme de mensonge il désire voir sa vérité en face. Pour toutes ces raisons et bien d’autres, intimes, particulières, l’homme qui sent peser sur lui cette menace, cette épée de Damoclès a tout à nous apprendre. Passionné par l’aide à apporter aux malades atteints de SEP au travers du Groupe de Parole SEP du Pays-Haut, souvent touchés par le handicap, je sais qu’au travers de ce défi, je pourrais être leur émissaire et leur montrer que l’on peut transformer le pire en meilleur et comment l’homme parvient à se libérer des contraintes et son esprit en « chevauchant les nuages ».

 

Cette action désintéressée d’ambassadeur de la SEP et de l’Handicap, porte haut les couleurs des différentes associations de Lorraine qui ont souhaité, (LFSEP, LORSEP, …) au-dessus des nuages, pouvoir être représentatives de nos valeurs humaines, de notre engagement de solidarité, mais aussi de notre détermination pour subjuguer les difficultés de nos atteintes invalidantes.

« ... Si je poursuis ces défis, c’est pour que chacun prenne conscience que, malgré la maladie, notre plus grande alliée est la volonté. Grâce à elle nous pouvons accomplir l’impossible. Et je ne parle pas de défis spectaculaires mais de tous ces défis qui jalonnent notre quotidien.

Ce défi, ce n’est pas un exploit pour l’exploit. Ce qui compte c’est la force qu’on porte en nous… »  Marc Kopp

 

« ... Dans mon parcours face à la maladie, je commence à quitter la colère et le vide intérieur pour aller vers la reconstruction, lorsque je découvre l’aventure de Marc. Le récit de son défi me touche. Je suis en condition d’en saisir toute la portée.

Ces valeurs de dépassement de soi me parlent. Comme si elles avaient un écho avec cette force qui me pousse au fond de moi-même à continuer. Prémices de ma volonté de redonner un sens à ma vie.

Quand je découvre l’exploit du Saut de l’Everest par une personne atteinte comme moi de Sclérose en Plaques, je me conforte dans l’idée que malgré notre maladie, nous pouvons continuer d’exister, même intensément.

L’impossible redevient possible. Il ne dépend que de nous de transformer la violence et la puissance de notre chute en véritable énergie et force de vie… »  Patrick Schroeder

Marc Kopp était l'invité de Marc-Olivier Fogiel sur RTL Soir, mercredi 30 octobre 2013, en direct depuis Katmandou.